12Août

Pleins feux sur nos nouveaux rédacteurs stagiaires : Charleen Cheung


Récemment, le BMJ Sexual and Reproductive Health a créé un certain nombre de postes d’« éditeur stagiaire », un stagiaire travaillant aux côtés d’un éditeur associé dans son pays pendant un an. Les rédacteurs stagiaires acquerront des connaissances et de l’expérience en tant qu’examinateur par les pairs ainsi que du processus d’examen par les pairs, ainsi que des compétences qui les prépareront à rejoindre les équipes éditoriales de revues à l’avenir.

Dans les semaines à venir, le blog BMJ SRH proposera un court article sur chaque nouveau rédacteur stagiaire. Notre troisième éditeur stagiaire en vedette est Charleen Cheung.

Le Dr Charleen Cheung est diplômée de l’Université de Hong Kong en 2006 et a reçu sa formation de spécialiste en O&G à l’hôpital Queen Mary. Elle est devenue membre du RCOG en 2011 et membre du HKCOG en 2014. Elle est actuellement consultante associée du département d’obstétrique et de gynécologie de l’hôpital Queen Mary et professeure adjointe clinique honoraire à l’Université de Hong Kong. Ses domaines d’intérêt comprennent la gynécologie invasive minimale, la colposcopie et la gynécologie pédiatrique et adolescente. Elle a reçu une formation PAG à l’hôpital Prince of Wales de Hong Kong et au Royal Children’s Hospital de Melbourne, en Australie. Elle est devenue membre de la Fédération internationale de gynécologie infantile et juvénile (FIGIJ) en 2019 et est actuellement membre du conseil d’administration de la FIGIJ.

Charleen, qu’attendez-vous le plus en tant que rédactrice stagiaire ?

Charleen : C’est un grand honneur et plaisir de rejoindre BMJ SRH en tant qu’éditeur stagiaire. Je suis impatient de vivre une nouvelle expérience dans la recherche et la publication. Tout en relisant et en lisant les travaux des pairs, les nouvelles tâches me permettent de développer de nouvelles compétences en collaboration avec des experts et en assimilant divers retours d’expérience. En tant que stagiaire, je peux avoir le privilège de demander conseil et d’apprendre auprès de rédacteurs expérimentés. Merci de m’avoir à bord, j’ai déjà reçu un accueil chaleureux de nouveaux amis. Ensemble, j’espère contribuer à la promotion de la SSR et de ses missions éducatives.

Charleen, quel est selon vous le plus grand défi auquel est confrontée la santé sexuelle et reproductive ?

Charleen : La pandémie de COVID-19 a changé de nombreux aspects de nos vies. Le mode de formation médicale continue a également beaucoup changé, passant des réunions physiques aux webinaires et communications en ligne. Avec l’augmentation du nombre et de la variété des ressources en ligne, le BMJ SRH doit suivre le niveau des contenus éducatifs et conserver les abonnés existants qui peuvent déjà être surchargés d’informations. En tant que revue internationale, c’est aussi une opportunité maintenant d’aller plus loin dans différentes parties du monde et d’attirer de nouveaux lecteurs qui, espérons-le, bénéficieront de nos ressources SSR et adopteront certaines d’entre elles dans leurs domaines de pratique.

Suivez Charleen sur Twitter :@ccheungsy

Suivez la FIGIJ sur Twitter : @figijofficial

(Visité 81 fois, 1 visites aujourd’hui)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *