25Nov

Comment réduire l’enflure du scrotum


La santé doit être notre priorité absolue.

Une façon de soutenir notre santé est de s’informer sur les différents problèmes et d’apprendre à les gérer efficacement.

Dans cet article, nous discutons du gonflement du scrotum et de la façon de le réduire.

Donc, si vous avez des symptômes qui vous inquiètent ou que vous souhaitez simplement rester informé, continuez à lire cet article.

Qu’est-ce que le gonflement du scrotum?

Le gonflement du scrotum est défini comme un élargissement ou un gonflement du scrotum. Comme vous le savez déjà, le scrotum est le sac de la peau qui contient vos testicules. Les hommes peuvent développer un gonflement du scrotum à tout âge de la vie.

Dans certains cas, le gonflement du scrotum affecte l’ensemble du scrotum. Dans d’autres cas, ce problème affecte un seul côté du scrotum, ou il apparaît sous la forme d’une masse testiculaire enflée.

Comme toute autre forme de gonflement affectant notre corps, le gonflement du scrotum peut être très douloureux ou indolore. Dans certains cas, la condition peut être alarmante car elle peut conduire au cancer.

Cela étant dit, dans la plupart des cas, le gonflement du scrotum est traitable et bénin. Pour cette raison, consultez votre médecin si vous ressentez des symptômes de gonflement du scrotum, en particulier de la douleur.

Dans certains cas graves, en l’absence de traitement approprié ou lorsque la maladie n’est pas gérée, un patient peut subir la perte du testicule ou des deux en raison de la mort du tissu. Un gonflement du scrotum peut survenir en raison de plusieurs causes, qui seront discutées plus loin dans cet article.

Symptômes

Le symptôme le plus prononcé d’un gonflement douloureux du scrotum est un élargissement visuel du sac scrotal. D’autres symptômes incluent une masse testiculaire et une douleur dans le testicule et le scrotum.

Les symptômes exacts du gonflement du scrotum dépendent de la cause de cette affection. Par exemple, la douleur scrotale n’est pas la même pour chaque cause. La douleur associée à la torsion testiculaire survient soudainement, tandis que la douleur liée à l’infection se développe progressivement. De plus, la douleur est associée aux infections des voies urinaires. Certains hommes peuvent avoir un gonflement indolore.

Les autres symptômes incluent :

  • Gonflement du scrotum ou du testicule
  • Rougeur ou sensibilité du testicule et du scrotum
  • Douleur pendant les rapports sexuels et lors de l’éjaculation

Les hommes qui présentent des symptômes de gonflement du scrotum doivent consulter un médecin. Pour être clair, le gonflement du scrotum n’est généralement pas une urgence. Cependant, le gonflement lui-même peut endommager les testicules et les vaisseaux sanguins du scrotum et affecter la fertilité.

C’est pourquoi vous ne devez pas ignorer les symptômes que vous ressentez. Consultez un médecin qui diagnostiquera le problème après l’échographie scrotale.

Causes

Plusieurs conditions peuvent provoquer un gonflement du scrotum. Ceux-ci inclus:

  • Hydrocèle – le sac rempli de liquide qui se développe autour des testicules. Parfois, les hydrocèles surviennent tôt dans la vie et sont liées à l’hydrocèle et au testicule non descendu du bébé, mais elles peuvent affecter les hommes de tous âges. Lorsqu’elles surviennent plus tard dans la vie, les hydrocèles résultent d’une blessure, d’une infection ou d’autres raisons peu claires. Ce qui est particulièrement délicat ici, c’est que le type d’hydrocèle communicant peut agir comme une hernie.
  • Hernie inguinale – se développe lorsque la partie des intestins passe à travers l’ouverture où les hydrocèles peuvent également passer. La hernie est plus fréquente chez les hommes obèses.
  • Kyste – une petite collection de fluide qui ressemble souvent à un bouton. Les kystes peuvent être petits ou grands et peuvent survenir à la suite d’une blessure ou d’une infection. Dans de nombreux cas, la cause d’un kyste est inconnue.
  • varicocèles – une collection gonflée des veines à l’intérieur du scrotum. Survenant souvent à la puberté, les varicocèles peuvent ralentir la croissance d’un testicule

Les autres causes potentielles de gonflement du scrotum comprennent :

  • Traumatisme testiculaire qui provoque un hématome scrotal
  • Orchite (inflammation aiguë des testicules)
  • Épididymite chronique (infection ou inflammation de l’épididyme) ou problèmes de cordon spermatique ou kyste épididymaire
  • Inflammation ou infection bactérienne de la peau du scrotum

Comment réduire l’enflure du scrotum

Le gonflement du scrotum est un problème gérable. Les options de traitement dépendent de la cause sous-jacente du gonflement testiculaire.

Traitements recommandés par le médecin

Comme mentionné ci-dessus, la cause du gonflement du scrotum détermine l’approche exacte du traitement. Par exemple, si la cause de l’enflure est une infection, le médecin peut prescrire des antibiotiques oraux. S’ils ne procurent pas de soulagement, le professionnel de la santé peut prescrire des antibiotiques par voie intramusculaire. Une autre option est de vous hospitaliser et de vous administrer une intraveineuse.

La varicocèle, l’hydrocèle et la hernie nécessitent généralement une intervention chirurgicale.

La tumeur ou le cancer du testicule est traité par chirurgie ou par d’autres approches telles que la radiothérapie et la chimiothérapie.

Outre le traitement recommandé par le médecin, il existe d’autres moyens de réduire l’enflure du scrotum. Gardez à l’esprit que les conseils suivants ne remplacent pas les soins et l’assistance professionnels.

1. Appliquer de la glace

La première chose que vous faites probablement lorsque vous remarquez un gonflement douloureux sur le corps est d’appliquer de la glace. Vous pouvez également faire la même chose pour le gonflement du scrotum. Mais assurez-vous de le faire dans les 24 heures après avoir remarqué le testicule agrandi.

La glace réduit l’enflure et la douleur des testicules, car le froid resserre les vaisseaux sanguins et diminue la circulation dans la zone touchée. Assurez-vous d’envelopper la glace dans un chiffon sec. Évitez d’appliquer la glace directement sur la peau.

2. Portez un soutien athlétique

Ce que vous portez peut soit aider à gérer le gonflement du scrotum, soit l’aggraver. L’une des meilleures stratégies pour lutter contre l’enflure du scrotum est de porter un jockstrap ou un support athlétique approprié.

Le soutien sportif peut contrôler l’enflure et atténuer la gravité des symptômes que vous ressentez. Le support athlétique protège également le testicule enflé contre d’autres blessures et irritations.

3. Prendre un bain de siège

Le bain de siège est un type de bain qui implique de l’eau chaude et peu profonde. Ce type de bain ressemble davantage à une thérapie qui a le potentiel de soulager l’inflammation et de favoriser le flux sanguin vers la zone anogénitale.

Un bain peu profond ou de siège est l’un des moyens les plus faciles et les plus confortables de réduire l’enflure du scrotum.

4. Évitez les activités intenses

Si vous êtes un homme actif qui s’entraîne régulièrement, s’engager dans des activités intenses peut ne pas être une bonne idée si votre scrotum est enflé.

Des entraînements intenses et d’autres activités peuvent aggraver l’inconfort et les autres symptômes que vous ressentez. C’est notamment le cas des tuméfactions causées par l’épididymite et les varicocèles.

5. Prenez en charge le soulagement de la douleur au comptoir

Si la douleur associée à l’enflure du scrotum est forte et aiguë, vous devrez peut-être prendre un analgésique en vente libre comme l’ibuprofène ou l’aspirine.

6. Élever le scrotum

Parfois, les traitements simples sont les plus efficaces. Si votre scrotum enflé est dû à une blessure ou à une accumulation de liquide, vous voudrez peut-être vous allonger et élever votre scrotum.

Une façon de le faire est de plier une serviette et de la mettre en dessous pour vous assurer que votre scrotum est surélevé. Cette méthode simple peut favoriser une bonne circulation sanguine et vous aider à vous sentir mieux.

Conclusion

Le gonflement du scrotum peut être bénin, mais dans de rares cas, il peut être alarmant. Diverses causes peuvent entraîner un gonflement du scrotum et des symptômes que vous ressentez.

Effectuez un auto-examen pour avoir une meilleure idée de la santé de votre région génitale. N’ignorez pas les symptômes. Soyez proactif afin de réduire l’enflure et d’améliorer votre qualité de vie.

Suivant

conseils de santé sexuelle

11 conseils pour améliorer la santé sexuelle masculine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *