13Déc

Un médicament contre la dysfonction érectile largement utilisé peut être un traitement efficace pour la maladie d’Alzheimer


Une étude récente menée par des chercheurs de la Cleveland Clinic a identifié le sildénafil comme traitement potentiel de la maladie d’Alzheimer (MA).

L’étude a utilisé l’analyse des données pour examiner les dossiers d’assurance de 7,23 millions de personnes afin d’identifier les médicaments qui ont montré une corrélation négative avec l’incidence de la maladie d’Alzheimer. Le sildénafil était le candidat le plus fort identifié. Les hommes prenant régulièrement du sildénafil ont montré un risque réduit de 69 % de développer la maladie d’Alzheimer. L’étude a été ajustée en fonction de l’âge, de la race et des comorbidités de la maladie.

Le sildénafil est la forme générique du Viagra et est largement utilisé pour le traitement de la dysfonction érectile. Il appartient à une classe de médicaments appelés inhibiteurs de la phosphodiestérase 5 (PDE-5). Ces médicaments empêchent une enzyme appelée phosphodiestérase de type 5 d’agir trop rapidement. Le sildénafil peut également être utilisé pour traiter l’hypertension artérielle pulmonaire (HTAP).

Les résultats de l’étude sont extrêmement préliminaires. L’association entre l’utilisation du sildénafil et la diminution de l’incidence de la MA n’établit pas de lien de causalité, ce qui nécessitera un essai contrôlé randomisé.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *